LE MS-DOS

Accueil Forums Truc et Astuces LE MS-DOS

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par rocky rocky, il y a 1 an et 11 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #1686
    rocky
    rocky
    Admin bbPress

    MS-DOS 1
    INTRODUCTION
    Ce nouveau dossier est là pour vous apprendre à vous servir du MS-DOS.
    Cet ancien système d’exploitation permet bien des choses.
    Tout au long de ce cours (qui pourra durer plusieurs mois) je m’efforcerai de vous apprendre un maximum de commande, leur utilité et leur utilisation. Mais toutes aides, requêtes, critiques et soutien seraient la bienvenue.
    A quoi ça pourra bien nous servir? je n’en sait rien. peut à rien du tout ou a beaucoup de chose. Tout dépendra de chacun. A vous de vous trouver une réponse au fur et à mesure qu’on avancera.


    HISTORIQUE
    Un peu d’histoire ça ne fait pas de mal. Figurez-vous que MS-DOS fut le premier système d’exploitation de l’entreprise Microsoft.
    MS-DOS pour Microsoft Disc Operating System est en fait l’ancêtre de Windows. Il est toujours présent à ce jour sur les dernières versions de ce dernier en l’occurrence 8.
    MS-DOS est le système d’exploitation développé par Microsoft pour l’IBM PC d’abord, puis pour les compatibles PC. Il s’agit d’un système fonctionnant en mode réel, monotâche et mono-utilisateur, et équipé par défaut d’une interface en ligne de commande. Des années 1980 au début des années 1990, il a été le système le plus utilisé sur compatible PC, avant d’être progressivement remplacé par des systèmes d’exploitation plus évolués, notamment Windows.


    COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?
    Il fonctionne principalement à l’aide de commandes tapées à l’aide du clavier donc pas de souris.
    Les commandes peuvent être accompagnées de commutateurs. Ils servent à activer ou désactiver des options des commandes.
    Ex : commande –p –t
    -p et –t sont des commutateurs (paramètres) qui accompagne ici la commande « commande »
    Grâce aux commandes, on peut modifier, déplacer, copier, supprimer des fichiers et des dossiers, changer de dossier courant (le dossier dans lequel on se trouve), ouvrir un fichier, démarrer une application ou un programme…
    En ajoutant des commutateurs, on peut par exemple contrôler une copie ou affecter une modification à toute une arborescence au lieu de le faire uniquement à un dossier.


    L’INTERFACE


    DEMARRER MS-DOS
    Sous Windows XP
     Ouvrez le menu démarrer et cliquez sur « exécuter ». Dans la barre de texte tapez « cmd.exe » puis cliquez sur OK.
    Sous Vista et 7
    Ouvrez le menu démarrer et tapez dans la barre de recherche « cmd.exe » puis cliquez sur OK.


       ARRETER MS-DOS DEPUIS LA LIGNE DE COMMANDE
    Quand vous avez ouvert MS-DOS, celui-ci peut se présenter sous la forme d’une fenêtre toute simple ou s’afficher en plein écran.
    Vous pouvez quitter MS-DOS depuis la ligne de commande: sur votre clavier, tapez la commande « exit » puis appuyez sur la touche entrée. Si vous avez correctement entré la commande, l’invite de commande se fermera.


    D’AUTRES MOYENS DE FERMER L’INVITE DE COMMANDE
    Quand MS-DOS s’ouvre sous la forme d’une fenêtre, vous pouvez cliquer sur la croix, en haut, à droite. L’invite de commande ne pose pas de problème pour ce type de fermeture contrairement à la combinaison des touches Alt et F4 qui peut fermer les fenêtres, les programmes, les applications, ou même éteindre votre ordinateur. Cette combinaison n’affecte en rien MS-DOS. En revanche, vous pouvez le fermer en faisant un clic droit sur son icône dans la barre des tâches et choisir fermer.


     ASTUCE : COMMENT COPIER/COLLER SUR DOS
    Pour copier, sélectionnez le texte à l’aide de du clavier (ctrl + touche direction) ou de la souris (finalement, elle servira à quelque chose la souris !) puis appuyez sur la touche entrée. Il ne vous reste plus qu’à le coller où vous voulez (txt, word, …)
    Pour collez un texte dans la fenêtre, sélectionnez au préalabre le texte, puis venez sur votre fenêtre DOS. Ensuite , faites un clic droit sur la barre de titre ; ensuite déplacez votre souris sur ‘modifier’ puis sur ‘coller’.

    MS-DOS 2

    Le disque dur est organisé en répertoires (dossiers) qui peuvent contenir des sous-répertoires contenant eux-mêmes des fichiers. Sous Windows, l’Explorateur donne une représentation graphique de cette arborescence. Sous DOS, l’invite vous indique dans quelle branche vous êtes. Par exemple : C \WINDOWS\SYSTEM32\> signifie que vous vous trouvez dans le sous répertoire SYSTEM32 du répertoire WINDOWS. Vous noterez que les différents niveaux sont séparés par le symbole « \ », (s’obtient par la combinaison des touches Alt Gr + .

    Pour se déplacer dans l’arborescence des répertoires, une seule commande suffit, CD pour change directory .

    CD [/D] [lecteur:][chemin]
    CD [..]

    Ainsi, à partir de l’invite CD \WINDOWS~, si vous tapez CD SYSTEM32, vous vous retrouverez un niveau plus loin dans l’arborescence, comme l’indique l’invite MS-DOS. Pour revenir d’un niveau, il faut taper la commande CD suivie de deux points. Ainsi, à l’invite C:\WINDOWS\SYSTEM32>, si vous tapez CD.., vous vous retrouverez dans le dossier Windows. En répétant l’opération, vous vous retrouverez dans le répertoire racine C:\.
    Enfin vous pouvez saisir directement le nom du répertoire dans lequel vous voulez vous rendre. Par exemple, à partir du répertoire racine, saisissez
    CD \Documents and Settings\Administrateur> suivi de Entrée. Inversement, à l’invite C:\WINDOWS\COMMAND\>, si vous tapez CD\, vous reviendrez au répertoire racine.

    Utilisez le commutateur /D pour modifier le lecteur actuel en plus de la modification du répertoire actuel pour un lecteur. Tapez CD /D f: (le D toujours en majuscule svp !) vous permettra  d’afficher  le lecteur F.
    La commande CHDIR ne traite pas les espaces comme des séparateurs ; il est donc possible d’utiliser CD pour aller dans un sous-répertoire dont le nom contient des espaces sans entourer ce nom de guillemets. Par exemple :
    cd \user\NomUtilisateur\programmes\menu démarrer
    est identique à :
    cd « \user\NomUtilisateur\programmes\menu démarrer »

    Pour passer d’un lecteur à l’autre, il suffit de taper la lettre correspondante suivie des deux points. Par exemple, à l’invite C:\>, si vous tapez F:, vous pourrez lire le contenu du disque.

    MS-DOS 3
    PING
    «Ping» (acronyme de Packet INternet Groper) est sans nul doute l’un des outils d’administration de réseau le plus connu. Il s’agit pourtant de l’un des outils les plus simples puisqu’il permet, grâce à l’envoi de paquets, de vérifier si une machine distante répond et, par extension, qu’elle est accessible par le réseau.
    Sa mise en œuvre de base nécessite l’ouverture d’une fenêtre invite de commande, comme la plupart des outils de diagnostic réseau.
    L’outil ping permet ainsi de diagnostiquer la connectivité réseau grâce à une commande du type :
    ping nom.de.la.machine [-commutateur]
    PING X.X.X.X envoie une commande ping vers la carte réseau dont l’adresse IP est X.X.X.X
    PING http://www.site.com envoie une commande ping à un nom de domaine. Cette option utilise les serveurs DNS.

    Utilisez ce comutateur pour :
    -t : cette option permet d’envoyer des paquets sans interruption. A utiliser avec modération, vous pouvez appuyer sur les touches CTRL+C pour arrêter la manoeuvre.
    -a :
    lorsque vous utilisez un ping du genre « PING http://www.site.com » , vous constaterez qu’on obtient l’adresse ip du site en question. L’option –a permet de faire l’inverse ; il affiche le nom dns de l’adresse ip.
    -n :
    indiquer le nombre de paquets à envoyer lors du PING. Exemple : ping adresse –n 20 enverra 20 fois le paquet.
    -l :
    indiquer la taille des paquets à envoyer, en octets.
    -f :
    ne pas fragmenter pas les paquets, cette option est très utile pour connaître la capacité d’envoi de votre connexion sans fragmentation.
    -i :
    indiquer la durée de vie, en nombre de sauts, dont le maximum est de 255. Si un paquet fait plus de sauts qu’indiqués, il est détruit.
    -r :
    indiquer le nombre de sauts détaillés. Lorsque vous pingez un serveur, les paquets que vous envoyez passent par plusieurs serveurs. Le nombre à indiquer est le nombre de réponses détaillées pour chacun des serveurs que vous souhaitez recevoir.
    -w :
    Vous permet de régler le délai (en millisecondes). La valeur par défaut est 1 000 (un délai d’une seconde).

    comme dans toutes les commandes DOS, il est possible de combiner plusieurs commutateurs. exple:

    PING -f -l 3000 http://www.site.com  envoie un paquet de 3000 octets non fragmenté vers le site site.com
    ping peut servir à congestionner un server

      TRACERT

    Traceroute (ou tracert sous Windows) est un programme utilitaire qui permet de suivre les chemins qu’un paquet de données (paquet IP) va prendre pour aller de la machine locale à une autre machine connectée au réseau IP.
    Les paquets IP sont acheminés vers la destination en passant d’un routeur à un autre. Chaque routeur examine sa table de routage pour déterminer le routeur suivant. Traceroute va permettre d’identifier les routeurs empruntés, indiquer le délai entre chacun des routeurs et les éventuelles pertes de paquets. Ces informations seront utiles pour diagnostiquer des problèmes de routage, comme des boucles, pour déterminer s’il y a de la congestion ou un autre problème sur un des liens vers la destination.
    -d = Cette option empêche tracert de résoudre les adresses IP aux noms d’hôtes , ce qui entraîne souvent des résultats beaucoup plus rapides.

    -h  = Cette option tracert spécifie le nombre maximal de sauts dans la recherche de la cible. Si vous ne spécifiez pas le maximum de saut, et si la cible n’a pas été trouvé par les 30 sauts, tracert va arrêter de regarder.
    -w = Vous pouvez spécifier le temps, en millisecondes, pour permettre à chaque réponse avant expiration d’utiliser cette option tracert.
    -4 = Cette option force tracert pour utiliser IPv4 uniquement.
    -6 = Cette option force tracert pour utiliser IPv6 uniquement.

    MS-DOS 4

    La commande Attrib affiche, définit ou supprime les attributs lecture seule, archive, système et masqué assignés aux fichiers ou aux répertoires. Utilisée sans paramètre, la commande attrib affiche les attributs de tous les fichiers du répertoire en cours.
    Syntaxe
    attrib [{+r|-r}] [{+a|-a}] [{+s|-s}] [{+h|-h}] [[Lecteur:][Chemin] NomFichier] [/s[/d]]
    Paramètres
    +r : Définit l’attribut de fichier Lecture seule.
    -r : Supprime l’attribut de fichier Lecture seule.
    +a : Définit l’attribut de fichier archive.
    -a : Supprime l’attribut de fichier archive.
    +s : Définit l’attribut Fichier système.
    -s : Supprime l’attribut Fichier système.
    +h : Définit l’attribut Fichier caché.
    -h : Supprime l’attribut Fichier caché.
    [Lecteur:][Chemin] NomFichier : Indique l’emplacement et le nom du répertoire, du fichier ou du groupe de fichiers dont vous souhaitez afficher ou modifier les attributs. Pour afficher ou changer les attributs d’un groupe de fichiers, vous pouvez utiliser les caractères génériques (? et *) avec le paramètre NomFichier.
    /s : Applique attrib et toutes les options de ligne de commande aux fichiers correspondants du répertoire en cours et des sous-répertoires.
    /d : Applique attrib et toutes les options de ligne de commande aux répertoires.
    Remarques
    Manipulation de groupes de fichiers
    Pour afficher ou changer les attributs d’un groupe de fichiers, vous pouvez utiliser les caractères génériques (? et *) avec le paramètre NomFichier. Pour pouvoir changer tout autre attribut d’un fichier doté de l’attribut système ou caché, vous devez d’abord supprimer ce dernier.
    Exemples
    Pour afficher les attributs d’un fichier nommé Nouv0 situé dans C:\Documents and Settings\Administrateur\Mes documents, vous avez deux choix qui s’offrent à vous :
    1er : déplacez vous jusqu’à ce répertoire à l’aide de la commande cd (voir cours précédent) puis vous tapez attrib nouv0
    2ème : vous tapez attrib suivi du paramètre puis le chemin « attrib C:\Documents and Settings\Administrateur\Mes documents\ nouv0 »
    Pour assigner l’attribut lecture seule au fichier Rapport.txt, tapez :
    attrib +r rapport.txt
    ASTUCE : il y a certains virus qui prennent malin plaisir à donner comme attribut caché et système au fichier et repertoire de notre clé lorsqu’on les branche sur ces postes infectés (on ne voit que des raccourcis sur la clé, on a l’impression que tous nos fichiers ont été supprimé) ; ce qui suit vous sera très utile si vous êtes dans ce cas.
    Si un fichier comporte les attributs cache et système, vous pouvez les désactiver simultanément a l’aide de la commande ATTRIB. Par exemple, pour désactiver les attributs cache et système du fichier ENREGIS.TXT, tapez:
    ATTRIB -S -H ENREGIS.TXT
    Vous pouvez utiliser des caractères génériques (? et *) pour spécifier les fichiers dont vous souhaitez afficher ou modifier les attributs. Si un fichier comporte l’attribut système ou cache, vous devez le désactiver avant de modifier ses autres attributs.
    Vous pouvez afficher ou modifier les attributs d’un répertoire. Pour exécuter ATTRIB, spécifiez clairement le nom du répertoire sans utiliser de caractères génériques. Par exemple, pour masquer le répertoire C:\SECRET, tapez: ATTRIB +H C:\SECRET
    Si vous tapez la commande suivante, seuls les fichiers sont concernes: ATTRIB +H C:*.*
    Pour supprimer l’attribut lecture seule des fichiers du répertoire \Public\privé d’un disque placée dans le lecteur F et de tous ses sous-répertoires, tapez :
    attrib -r F:\public\privé\*.* /s

    MS-DOS 5

    Présentation de la commande AT
    Vous pouvez utiliser la commande at pour planifier l’exécution d’une commande, d’un script ou d’un programme à une date et une heure particulières. Vous pouvez également utiliser cette commande pour consulter des tâches planifiées existantes.

    Pour utiliser la commande at, le service Planificateur de tâches doit être en cours d’exécution et vous devez avoir ouvert une session en tant que membre du groupe Administrateurs local. Lorsque vous utilisez la commande at pour créer des tâches, vous devez configurer celles-ci de sorte qu’elles s’exécutent dans le même compte d’utilisateur.

    La commande at utilise la syntaxe suivante :
    at \\nom_ordinateur heure /interactive | /every:date,… /next:date,… commande
    at \\identificateur nom_ordinateur /delete | /delete/yes
    La liste suivante décrit les paramètres avec lesquels vous pouvez utiliser la commande at :

    • \\nom_ordinateur : Utilisez ce paramètre pour définir un ordinateur distant. Si vous omettez ce paramètre, les tâches sont planifiées en vue de s’exécuter sur l’ordinateur local.
    • heure : Utilisez ce paramètre pour spécifier l’heure à laquelle la tâche doit s’exécuter. L’heure est indiquée selon le format heures:minutes sur 24 heures. Par exemple, 0:00 représente minuit et 20:30 représente 8:30 de l’après-midi
    • /interactive : Utilisez ce paramètre pour permettre à la tâche d’interagir avec le bureau de l’utilisateur qui se connecte au moment de l’exécution de la tâche.
    • /every:date,… : Utilisez ce paramètre pour planifier l’exécution de la tâche le jour ou les jours spécifiés de la semaine ou du mois, par exemple, chaque vendredi ou le huitième jour de chaque mois. Spécifiez la date comme un ou plusieurs jours de la semaine (utilisez les abréviations suivantes : L, M, Me, J, V, S, D) ou un ou plusieurs jours du mois (utilisez les nombres 1 à 31). Veillez à utiliser des virgules pour séparer plusieurs entrées de date. Si vous omettez ce paramètre, la tâche est planifiée pour s’exécuter le jour même.
    • /next:date,… : Utilisez ce paramètre pour planifier l’exécution de la tâche à la prochaine occurrence du jour (par exemple, lundi prochain). Spécifiez la date comme un ou plusieurs jours de la semaine (utilisez les abréviations suivantes : L, M, Me, J, V, S, D) ou un ou plusieurs jours du mois (utilisez les nombres 1 à 31). Veillez à utiliser des virgules pour séparer plusieurs entrées de date. Si vous omettez ce paramètre, la tâche est planifiée pour s’exécuter le jour même.
    • commande : Utilisez ce paramètre pour spécifier la commande Windows 2000, le programme (fichier .exe ou .com) ou le programme de commandes (fichier .bat ou .cmd) que vous souhaitez exécuter. Si la commande requiert un chemin d’accès comme un argument, utilisez le chemin d’accès absolu (le chemin d’accès entier débutant par la lettre de lecteur). Si la commande est sur un ordinateur distant, utilisez le nom du chemin d’accès UNC (Uniform Naming Convention) (\\nom_serveur\nom_partage). Si la commande n’est pas un fichier exécutable (.exe), vous devez faire précéder la commande de cmd /c, par exemple, cmd /c copy C:\*.* C:\temp.
    • identificateur : Utilisez ce paramètre pour spécifier le numéro d’identification qui est assigné à une tâche planifiée.
    • /delete : Utilisez ce paramètre pour annuler une tâche planifiée. Si vous omettez le paramètre identificateur, toutes les tâches planifiées sur l’ordinateur sont annulées.
    • /yes : Utilisez ce paramètre pour forcer une réponse oui à toutes les requêtes du système lorsque vous annulez des tâches planifiées. Si vous omettez ce paramètre, vous êtes invités à confirmer l’annulation d’une tâche.

    Remarque Lorsque vous utilisez la commande at, la tâche planifiée est exécutée à l’aide des références du compte système.

    Création d’une tâche planifiée
    1.     Cliquez sur Démarrer, pointez sur Programmes, sur Accessoires, cliquez ensuite sur Invite de commande.
    2.     À l’invite de commande, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE pour afficher une liste des services en cours d’exécution :
    net start
    Si le Planificateur de tâches n’est pas affiché dans la liste, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE :
    net start « task scheduler »
    3.     À l’invite de commande, tapez la ligne suivante (utilisez les paramètres adaptés à votre situation), puis appuyez sur ENTRÉE :
    at \\nom_ordinateur heure /interactive | /every:date,… /next:date,… commande
    Exemples

    • Pour copier tous les fichiers du dossier Documents dans le dossier MesDocs à minuit, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE :

    at 00:00 cmd /c copy C:\Documents\*.* C:\MyDocs

    • Pour sauvegarder le serveur de Produits à 23:00:00 chaque jour de semaine, créez un fichier de commandes qui contient les commandes de sauvegarde (par exemple, Backup.bat), tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE pour planifier la sauvegarde :

    at \\produits 23:00 /every:L,M,Me,J,V backup

    • Pour planifier l’exécution d’une commande net share sur le serveur de Ventes à 6:00 et rediriger la liste vers le fichier Sales.txt dans le dossier des Rapports partagés sur le serveur de la Société, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE :

    at \\ventes 06:00 cmd /c « net share rapports=d:\Documents\rapports >> \\société\rapports\ventes.txt »
    Annulation d’une tâche planifiée
    1.     Cliquez sur Démarrer, pointez sur Programmes, sur Accessoires, cliquez ensuite sur Invite de commande.
    2.     À l’invite de commande, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE pour afficher une liste des services en cours d’exécution :
    net start
    Si le Planificateur de tâches n’est pas affiché dans la liste, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE :
    net start « task scheduler »
    3.     À l’invite de commande, tapez la ligne suivante (utilisez les paramètres adaptés à votre situation), puis appuyez sur ENTRÉE :
    at \\identificateur nom_ordinateur /delete | /delete/yes
    Exemples

    • Pour annuler toutes les tâches qui sont planifiées sur l’ordinateur local, tapez at /delete, puis appuyez sur ENTRÉE.
    • Pour annuler l’identificateur de tâche 8 sur un ordinateur nommé « MonServeur », tapez at \\MonServeur 8 /delete, puis appuyez sur ENTRÉE.

    Affichage des tâches planifiées
    Pour afficher les tâches que vous avez créées en utilisant la commande at, procédez comme suit :
    1.     Cliquez sur Démarrer, pointez sur Programmes, sur Accessoires, puis cliquez sur Invite de commandes.
    2.     À l’invite de commandes, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE pour afficher une liste des services en cours d’exécution.
    net start
    Si le Planificateur de tâches n’est pas affiché dans la liste, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE :
    net start « task scheduler »
    3.     À l’invite de commandes, effectuez l’une des étapes suivantes :
    o    Pour consulter une liste des tâches que vous avez planifiées à l’aide de la commande at, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE :
    at \\nom_ordinateur
    – ou –
    o    Pour afficher une tâche planifiée spécifique, tapez la ligne suivante, puis appuyez sur ENTRÉE :
    at \\identificateur nom_ordinateur
    Exemples

    • Pour afficher toutes les tâches planifiées sur l’ordinateur local, tapez at, puis appuyez sur ENTRÉE.
    • Pour consulter toutes les tâches planifiées sur un ordinateur nommé « Support », tapez at \\support, puis appuyez sur ENTRÉE.
    • Pour afficher l’identificateur de tâche 18 sur l’ordinateur local, tapez at 18, puis appuyez sur ENTRÉE.

    Commandes internes

       BREAK    CALL    CHCP    CHDIR(CD)    CLS    COPY    CTTY    DATE    DEL(ERASE)    DIR    ECHO    EXIT    FOR    GOTO    IF    MKDIR(MD)    PATH    PAUSE    PROMPT    REM    RENAME(REN)    RMDIR(RD)    SET    SHIFT    TIME    TYPE    VER    VERIFY    VOL

    Commandes externes

       APPEND.EXE    ASSIGN.COM    ATTRIB.EXE    BACKUP.EXE    CHKDSK.EXE    COMMAND.COM    COMP.EXE    DEBUG.EXE    DISKCOMP.COM    DISKCOPY.COM    DOSKEY.COM    DOSSHELL.COM    EDIT.COM    EDLIN.EXE    EMM386.EXE    EXE2BIN.EXE    EXPAND.EXE    FASTOPEN.EXE    FC.EXE    FDISK.EXE    FORMAT.COM    GRAFTABLE.COM    GRAPHICS.COM    HELP.EXE    JOIN.EXE    KEYB.COM    LABEL.EXE    MEM.EXE    MIRROR.COM    MODE.COM    MORE.COM    NLSFUNC.EXE    PRINT.EXE    QBASIC.EXE    RECOVER.EXE    REPLACE.EXE    RESTORE.EXE    SETVER.EXE    SHARE.EXE    SORT.EXE    SUBST.EXE    SYS.COM    TREE.COM    UNDELETE.EXE    UNFORMAT.COM    XCOPY.EXE

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.